Point de vue

228 article(s)
 
            

28/10/2014 - Le gouvernement est en guerre contre les familles: 12% de nouvelles victimes…

28/10/2014 - Le gouvernement est en guerre contre les familles: 12% de nouvelles victimes…



Avec le vote du 24 octobre 2014 du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2015, 12% des familles qui touchent les Allocations Familiales sont concernées par la modulation qui entrera en vigueur le 1 juillet 2015.

Le projet soumis à l'adoption maintient le principe du versement d'allocations familiales à toutes les familles d'au moins deux enfants, mais introduit deux seuils de revenus, à partir desquels le montant versé baissera. D'abord, les couples touchant au moins 6000 euros net mensuels, ensuite ceux dont les revenus dépassent 8000 euros net. Selon la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, cela représente "seulement 12% des familles". Sur quelque 8 millions de familles en France, environ 960.000 foyers subiront donc une perte de pouvoir d'achat.

Elles sont victimes, car elles ont eu le courage de faire des enfants.
Elles sont victimes, car elles pensaient que le modèle social français était solide.
Elles sont victimes des socialistes-comptables qui divisent les revenus des familles par 2 ou par 4.

En effet, les allocations familiales seront divisées par deux (à 65 euros mensuels environ) à partir de 6000 euros de revenus mensuels pour un foyer avec deux enfants. Au-delà de 8000 euros de revenus, elle seront divisées par quatre (à 32 euros environ).

Malgré les résistances acharnées que j’ai menées avec mes collègues parlementaires de l’opposition à l’Assemblée Nationale, cette mesure injuste a été adoptée.

Encore une fois, le gouvernement socialiste prouve son désamour pour la famille !
Lire la suite



25/10/2014 - Ils sont relâchés pour « carence d’interprétation » !

25/10/2014 - Ils sont relâchés pour « carence d’interprétation » !



Les migrants de Calais sont relâchés par la police pour « carence d’interprétation », c’est-à-dire faute de traducteur. Après les rixes de plus en plus présentes entre Ethiopiens et Erythréens, 100 policiers et gendarmes sont ajoutés aux 350 déjà présents : 70 sont déployés 24/24 dans le port et 30 dans le centre ville. Va-t-on indéfiniment augmenter le nombre de force de police proportionnellement au nombre de migrants, qui sont environ 1500 aujourd’hui ?

Avant, les passeurs organisés en réseaux guettaient les véhicules. Aujourd’hui, les autorités font face à une nouvelle configuration, plutôt insolite : les migrants errent et attaquent les convois de camions près de la rocade, immobilisés en attendant de passer au scanner... et cela en plein jour ! Calais est le nouveau Far West français ! 

Est ce normal que certaines entreprises interdisent aux chauffeurs de faire une pause dans un rayon de 150km ? Des conducteurs refusent même d’aller en Angleterre. Bientôt, les transporteurs se détourneront de Calais et préféreront les ports Belges. Faut-il dérouter les convois ? De plus, les marchandises détériorées par les clandestins sont refusées par les clients, les camions sont vandalisés(cadenas brisés et bâches déchirées)... Le port est paralysé et les habitants payent le prix de l’inaction gouvernementale.

Je n’ai qu’une question à poser : qui aura le courage de chiffrer la perte économique que subit le port de Calais ?
Lire la suite



24/10/2014 - En lutte pour les retraites des anciens combattants !

24/10/2014 - En lutte pour les retraites des anciens combattants !



Dans le contexte économique actuel, le gouvernement socialiste cherche à tout prix à faire des économies. Malheureusement, ils agissent dans la précipitation et les premières victimes de cette chasse aux deniers publics sont les retraités.

Lors de l'étude du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2015, j'ai défendu le pouvoir d'achat des séniors, alors que le gouvernement socialiste souhaitait augmenter la part de CSG de 3,8% à 6,6%, mesure qui pénaliserait près de 460 000 retraités (voir l'article ici).

Aujourd'hui, ce combat n'est pas terminé, en effet ce sont maintenant les pensions militaires qui sont dans le collimateur du plan d'austérité que nous prépare le gouvernement Valls.

J'ai donc pris la décision d'interpeller les ministres concernés afin de me battre pour que les conjoints survivants d'anciens combattants et nos vétérans puissent garder leurs statuts fiscaux, après tous leurs sacrifices, ils le méritent bien !

Cliquez sur les liens pour accéder aux questions écrites

Voir aussi :

- 24/10/2014 - Question écrite au secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, sur la revendication déjà ancienne visant à modifier le décret du 29 juillet 2010

- 24/10/2014 - Question écrite au secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, sur le maintien des droits acquis concernant les rentes mutualistes des anciens combattants

- 24/10/2014 - Question écrite au secrétaire d'État, auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, sur la valeur du point d'indice pour les pensions militaires et de la retraite du combattant
Lire la suite



21/10/2014 - Je suis doublement peiné ce matin

21/10/2014 - Je suis doublement peiné ce matin



Je suis doublement peiné ce matin.

En premier lieu par la perte du père Jésus, de l'Eglise Saint Joseph à la Font-Neuve. Il était l'exemple même d'une générosité sans limite. Je pense à toute sa famille, ses proches et tous les fidèles de sa paroisse.

Par la suite, la perte d'un homme, ambassadeur de la puissance économique française au Monde, le Président Directeur Général de Total, Christophe de Margerie dans un tragique accident d'avion en Russie. Âgé de 63 ans, il sortait d'un entretien avec Dmitri Medvedev. En effet, malgré les tensions avec l'Occident, Total est toujours resté proche de Moscou.

Hors normes, inclassable, il avait acquis lors de son parcours une connaissance précise des besoins de Total et était devenu un négociateur redoutable et respecté. Il débattait avec les plus grands de ce monde, avec lesquels il construisait des liens forts et étroits. Grand attentif, il fut un humaniste et un homme extrêmement respectueux de ses collaborateurs.
Lire la suite



20/10/2014 - Kobané la martyre

20/10/2014 - Kobané la martyre



Je pense au peuple de Kobané qui se bat avec force et amour pour protéger ses biens et surtout ses terres remplies d'histoires et de souvenirs .

Je suis scandalisé par l'attitude du gouvernement turc , qui n'est pas en phase avec son peuple , laissant cette scène de boucherie se dérouler par des barbares , sans bouger le petit doigt .

Je suis sûr que le peuple turc ne partage pas l'attitude irresponsable de ses dirigeants qui espèrent et attendent l'intégration européenne .

Quel gâchis , quel drame , quelle tragédie au nom d'une stratégie diabolique qui n'a ni tete ni queue . Et quelle occasion manquée à Erdogan d'envoyer un message ferme rempli de fraternité et de solidarité à un peuple qui veut juste protéger ses femmes , ses enfants , sa terre , son histoire .

Je pense à vous peuple Kurde , comme des millions de Francais , je vous dis : courage et force .

L'Europe n'est pas pour demain

Elie Aboud
Lire la suite



14/10/2014 - Manifestation à l’appel de la Fédération nationale des travaux publics

14/10/2014 - Manifestation à l’appel de la Fédération nationale des travaux publics



Oui !

J’ai répondu à l’appel de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) et j’ai manifesté avec les professionnels du BTP, une activité de plus en plus menacée.
Les députés étaient appelés à se joindre à cette manifestation, je ne me suis pas dérobé. Après les professions réglementées, c'est au tour des entreprises de travaux publics de descendre dans la rue. Faute de commandes publiques, le secteur du BTP va subir une perte de 60.000 emplois.

Je souhaite que l’Etat encourage les collectivités à investir et respecte ses engagements. Le gouvernement ne prend des mesures que pour 2015, et ne s’engage pas de façon pérenne. A cela s’ajoute un manque de moyens évident, qui rend la situation des travailleurs insupportable.

En tant que député, je ne peux supporter que les citoyens perdent espoir. Dénoncer la précarité de ces emplois est un combat de chaque jour !
Lire la suite



03/10/2014 - Sénatoriales....le gagnant?

03/10/2014 - Sénatoriales....le gagnant?



Ces dernières élections sénatoriales permettent de voir si la suspicion envers les partis politiques annoncée par les médias est réelle ou si elle répond à une demande de politique-fiction.

Si pour les médias le FN est de plus en plus fréquentable, pas de Vague Bleue Marine à l’horizon, et qu'en est-il de la vague Bleue de l’UMP? La droite totalise 192 sièges, la gauche 156 et le FN 2. Cambadélis se console en répétant qu "il n'y a pas de vague bleue". Si à première vue l’UMP se maintient plus qu’honorablement et le PS résiste à une débâcle, une analyse poussée montre que le Président Hollande est personnellement meurtri par ces résultats.

Des amis proches du Président sont évincés. François Hollande, après les gouvernements Ayrault et Valls et les nombreuses épurations de dissidents, va bientôt se retrouver sans réserve de ministres, tous ses appuis étant petit à petit écartés comme Anne-Marie Escoffier, une ancienne ministre assez discrète. François Hollande a poussé son ami de longue date Bernard Combes -maire de Tulle- à se présenter aux élections sénatoriales. Encore un échec, de taille celui-ci. François Hollande se glorifiait d’être un Président normal proche de la Corrèze et du terroir. Son terroir ne veut plus de lui. Les militants de la Manif pour Tous saluent le départ de Jean-Pierre Michel, le rapporteur de la loi Taubira qui avait refusé d’auditionner leur collectif. Jean-Michel Baylet du Parti radical de gauche et ancien ministre, ainsi que Thierry Repentin -ancien ministre de Gouvernement Jean-Marc Ayrault- sont également remerciés.

François Hollande est un Président affaibli, impopulaire et plus que jamais isolé. Les grands électeurs ont aussi exprimé la volonté de renouvellement de la classe politique, tout comme la majorité des français.

Le Président ne doit plus rester sourd face à la demande unanime de tous les électeurs… du changement!
Lire la suite



02/10/2014 - Non à la médecine de supermarché

02/10/2014 - Non à la médecine de supermarché



Je veux exprimer toute ma solidarité avec mes collègues pharmaciens. Je ne peux pas accepter la destruction de ce maillon de soin dans notre chaîne de santé publique. Le gouvernement socialiste fait de l'idiologie et cela ne génère aucune économie mais seulement et surtout un transfert vers la grande distribution.

Je m'oppose, je m'oppose, je m'oppose !

Un pharmacien est un soignant qui mérite d'être respecté, tout simplement pour l'intérêt de nos patients.

Ne baissez pas les bras, les Français sont avec vous !
Lire la suite



25/09/2014 - Toujours vivant !

25/09/2014 - Toujours vivant !



Ce matin je m'appelle Hervé Gourdel.
Ce matin 67 millions de Français s'appellent Hervé Gourdel.
Ce matin je suis du centre, de droite, de gauche, d'extrême gauche, d'extrême droite.

Oui tout ça car je suis un citoyen français tout simplement. Un citoyen français qui ne baissera pas la tête, qui ne courbera pas le dos devant la barbarie, la sauvagerie. Un citoyen français qui ne peut pas accepter l’inacceptable et qui exercera son rôle pleinement dans la lutte contre le terrorisme.

Je voudrais, devant ce moment extrêmement émotionnel lancer un appel à toute la classe politique en leur disant « oui nous devons être unis, sans être uniformes devant la gravité de la situation ».

Mes pensées les plus sincères à votre famille cher Hervé Gourdel.

Le drapeau tricolore flottera pour toujours contre l'obscurantisme.

Elie Aboud
Lire la suite



12/09/14 - Marche en faveur des Chrétiens d'Orient à Palavas

12/09/14 - Marche en faveur des Chrétiens d'Orient à Palavas



Fidèle à la défense de la cause des Chrétiens d'Orient massacrés, le député Elie Aboud s'est rendu, vendredi 12 septembre à Palavas pour participer à la marche silencieuse pour la défense des Chrétiens d'Orient et des minorités exécutées.

Le parlementaire biterrois a pris la parole avec une synthèse qui résume l'importance des enjeux: " Comme on ne peut pas expliquer l'inexplicable, la France, pays des Lumières, ne peut pas accepter l'inacceptable! ".
Lire la suite



04/09/2014 - Des cadenas ou des cahiers : les professeurs ont le choix…

04/09/2014 - Des cadenas ou des cahiers : les professeurs ont le choix…



François Hollande n’est pas le président de l’apaisement comme il le laissait entendre durant sa campagne.

La rentrée s’annonce tendue : les écoliers sont pris en otage. La nomination de Najat Vallaud-Belkacem est décriée par beaucoup de Français, de gauche comme de droite. Pour ce ministère, un homme ou une femme qui rassemble était préférable. Au lieu de cela, on brusque les enseignants en ne respectant pas l’état d’esprit des établissements.

La rentrée est un moment difficile pour les parents et les enfants, il ne faut pas les instrumentaliser. Il y a des années que les élèves supportent un rythme scolaire tendu et ces mesures électoralistes n’arrangent rien. La majorité veut museler l’école en faisant de ce lieu d’apprentissage un laboratoire idéologique du PS.

Nous nous retrouvons face à des situations terribles et même violentes pour les enfants. Ulcérés, des maires ferment les écoles et les cadenassent ! Que vont faire les élèves de Hautmont, Phalempin ou encore Yerres face aux portes fermées des salles de classes ? Une vingtaine de communes boycottent la rentrée des classes.

Pourtant, l’école est un lieu de rencontre où les futurs citoyens se forment et découvrent ensemble les valeurs de la République Française. Il est nécessaire que ce lieu reste un havre de paix et non un terrain de combats électoralistes.

Je souhaite à tous les Biterrois et aux enfants une excellente rentrée, dans le calme et la sérénité. Que chacun redécouvre les joies de l’apprentissage et du partage. Les querelles doivent rester en dehors des établissements !
Lire la suite



03/09/2014 - La phrase

03/09/2014 - La phrase



On vient d’assister au vrai visage de la gauche en critiquant le ministre du travail, donc leur camarade, qui demande plus de contrôle pour les chômeurs.

Donc si je comprends bien leurs critiques, on peut arrêter le contrôle fiscal, on peut arrêter le contrôle de vitesse sur les routes, on peut arrêter le contrôle judiciaire.

Bref on peut tout arrêter.

C’est irresponsable, je dit haut et fort « Oui il faut contrôler les fraudes, oui il faut les sanctionner car en agissant de la sorte on permet aux vrais demandeurs d’emploi en situation de souffrance et de vrais besoins de solidarité nationale, d’avoir toute notre attention et notre générosité.

OUI vous êtes irresponsables et les Français ne veulent plus de vous ! »
Lire la suite



01/09/2014 - De la parole aux actes

01/09/2014 - De la parole aux actes



Après 2 ans d’ambiguïté politique, le Président de la République a tenté de choisir la voie du libéralisme en laissant son 1er ministre donner de la voix. Pendant 2 ans, j'ai assisté comme député à une tragédie politique nationale avec une volonté molle de la part de l'exécutif de faire la synthèse entre la gauche de la gauche et le social-libéralisme.

Mais voilà, la France n'est pas le P.S ! Le quotidien des Français n'est pas le simple calcul de la volonté des militants du Parti Socialiste. L'avenir de la France n'a rien à voir avec la stratégie électoraliste d'un parti politique quel qu'il soit. A l'image de l'échec de la « synthèse » au sein du P.S, nous avons assisté à un échec de la « synthèse politique » à la Hollande.

Mais nous voilà avec un changement radical du curseur économique et les aveux indirects de l’exécutif sur l'échec du socialisme à la Française. Alors que le 1er ministre nomme un ministre de l’Économie plus libéral qu'Alain Madelin, je m'autorise une interrogation sur l’interaction entre actes et paroles :

- Quelles majorités pour appliquer cette politique ?
- Quelles bases électorales pour soutenir cette politique ?
- Quels moyens législatifs pour la mise en œuvre de cette politique ?

On pourrait avoir les services d'une grande plume pour écrire les discours du 1er ministre, cela ne suffirait pas car la politique et la gestion du quotidien des Français ne se résument pas à l'agencement de jolies phrases mais à la pratique du concret et à l'affichage des preuves.
Lire la suite




29/08/2014



Il y a parfois des phrases qui parlent et qui peuvent remplacer les meilleurs commentaires des politologues, éditorialistes ou hommes et femmes publics :

« […] Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

[…] Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon fils »

R. Kipling
Lire la suite



26/08/2014 - Une saison estivale en demi-teinte

26/08/2014 - Une saison estivale en demi-teinte



Une baisse de la fréquentation de 20 à 40 % est enregistrée cette année par les professionnels du tourisme Biterrois. Les Français partent moins et privilégient davantage les brefs séjours locaux, situation pouvant devenir catastrophique pour la région et pour les commerces de Béziers. La Féria reste un atout économique majeur pour notre ville, mais il est important d’étudier de nouvelles solutions pour le tourisme.

Les touristes désertent les hôtels, restaurants, magasins, musées, expositions… Cette absence n’est pas sans conséquences. Néanmoins, dans un laps de temps plus court, les dépenses restent stables et les réservations de dernier moment augmentent. Les professionnels du tourisme doivent eux aussi s'adapter à ce nouveau rythme et préserver leur saison malgré le changement de mode de consommation.

Cette baisse de fréquentation peut aussi s'expliquer par le contexte sécuritaire. D’où l’importance de la présence de la police et de la gendarmerie dans nos stations balnéaires. Le nombre de cambriolages explose pendant la période estivale. Les Français sont moins enclins à quitter leur domicile.

Des groupes comme Voisins-Vigilants existent afin de pallier au manque de sécurité tout en développant un esprit de solidarité au sein des quartiers.

Je souhaite enfin une bonne fin de vacances aux biterrois,une bonne fin de saison aux commerçants et une excellente rentrée à tous.
Lire la suite



Précédente
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Suivante
Mon parcours

- Conseiller municipal à Béziers depuis 1995

- Député de 2007 à 2012

- Député depuis 2012

- Conseiller communautaire à la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée depuis 2007








Recherche


Contact:

Bureau parlementaire Béziers:

6 avenue du 22 août 1944 -
34500 Béziers
Tel : 04 67 80 06 06
(ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h)


Agrandir le plan

Bureau à l'Assemblée:

126 rue de l'Université -
75355 Paris CEDEX 07 SP
Tel : 01 40 63 96 02

contact@e-aboud.fr

e-aboud.fr© tous droits réservés