Point de vue

228 article(s)
 
            

02/08/2015 - Un coup de poignard contre notre Région !

02/08/2015 - Un coup de poignard contre notre Région !



Nous venons d'apprendre la nouvelle répartition des services de l'Etat au sein de notre future grande région, aujourd'hui toujours sans nom. Si l'on peut se réjouir de certains maintiens, comme l'ARS par exemple, le reste demeure décevant.

Comment expliquer aux agriculteurs et aux viticulteurs de l'Hérault que la Direction Régionale de l'Agriculture (DRAAF) se situera désormais à Toulouse ? Comment justifier auprès des acteurs économiques biterrois, montpellierains, agathois, sétois, narbonnais, etc. que Montpellier ne sera plus le chef-lieu des entreprises et du travail ?

L'organisation territoriale décidée, sans aucune concertation, par le Président de la République et par le Gouvernement est un acte de mépris envers notre belle région.

Je dénonce l'amateurisme de l'exécutif qui veut mettre à mal la proximité du service public dans nos territoires, notamment nos zones rurales. Je dénonce le coup de poignard perpétré contre le Languedoc-Roussillon ! Enfin, je dénonce la candidature de Madame Carole Delga, ancienne membre du Gouvernement, qui ose se présenter, avec l'allégresse du PS, sous les couleurs de notre région.
Lire la suite



21/07/2015 - Crise des agriculteurs et des éleveurs

21/07/2015 - Crise des agriculteurs et des éleveurs



J’exprime toute ma solidarité aux agriculteurs et aux éleveurs qui sont en colère aujourd’hui en France. Ils ont aussi le droit, comme tout le monde, d’avoir un revenu convenable pour vivre.

Il est inconcevable que ces professions croulent sous le dictat de la grande distribution. La terre et le bétail sont des métiers difficiles. Voilà pourquoi ils méritent tout notre respect et surtout notre attention.

Depuis trop longtemps, ils expriment un mécontentement lié à leurs conditions de vie. Il est temps que le Gouvernement écoute attentivement leurs revendications. Ni de gauche ni de droite, le débat ne doit pas être politisé. Au contraire, il est nécessaire d’unir nos forces pour établir rapidement une politique agricole nationale de premier plan.

D’abord, celle-ci doit favoriser l’élevage, la production et la consommation de produits français. Deuxièmement, elle doit améliorer les conditions de rémunération de ces professionnels. Enfin, elle doit permettre une entraide nationale plus conséquente lorsque ces derniers subissent des coups durs, notamment lors d’évènements météorologiques ou climatiques défavorables.
Lire la suite



11/07/2015 - Ma réaction concernant les propos de Monsieur Dalil BOUBAKEUR

11/07/2015 - Ma réaction concernant les propos de Monsieur Dalil BOUBAKEUR



Il est des situations où certains se trompent de jugements et de positions. Et ce fut le cas du recteur de la grande mosquée de Paris, Monsieur Dalil BOUBAKEUR, pourtant un homme apaisant, une personne de culture et de dialogue.

Son idée, de transformer certaines églises en mosquées, ne sonne pas juste ni sur le fond ni sur la forme. D'ailleurs, il est revenu rapidement sur sa proposition.

En effet, c'est une mauvaise solution pour deux raisons :

- D'abord, les chrétiens se sentent offensés par ce genre de propos, surtout dans une situation sociale tendue qui, aujourd'hui, bascule de plus en plus vers le communautarisme.

- Aussi, les musulmans ne demandent rien et ne veulent pas de ces résolutions pour pratiquer leur foi.

A ce moment où il faut de l'apaisement et du respect, il convient de maîtriser ses pensées et ses écrits, car tout ceci ne fait que consolider le nid politique des extrêmes … et la France n'a pas besoin de cela.
Lire la suite



04/07/2015 - Crise grecque

04/07/2015 - Crise grecque



Les dirigeants grecs ne doivent pas prendre les pays européens pour des imbéciles. Nous ne sommes pas les responsables de cette crise qui, avant toute chose, n’est pas la nôtre. Nous n’avons pas à payer les pots cassés. Oui je suis pour la solidarité et l’entraide, mais la Grèce ne peut plus continuer à vivre éternellement sur le dos des autres et, notamment, avec l’argent des contribuables français. Ça suffit ! Certes, le peuple grec jouit de sa souveraineté lorsqu’il s’exprime, mais il doit désormais assumer des choix courageux pour redresser son pays.
Lire la suite



30/06/2015 - Disparition de Charles Pasqua

30/06/2015 - Disparition de Charles Pasqua



Hier, la France a perdu un fils de la Résistance, un grand homme d’Etat, une figure de la République. Je tiens à rendre hommage à Charles Pasqua pour son engagement, tout au long de sa vie, au service de la Nation. J’adresse à ses proches toutes mes condoléances et mon soutien.
Lire la suite




27/06/2015 - Attentat en Isère



Suite à l'attentat qui s'est déroulé en Isère, je tiens d'abord à adresser, avec l'ensemble des Français, mes condoléances aux proches de la victime. Je veux également apporter mon soutien aux pompiers et aux forces de l'ordre qui ont fait un travail extraordinaire. Ayant déjà rencontré ces barbares de près, je puis vous témoigner ma tristesse quant à l'évolution de cette situation dramatique, aujourd'hui, dans notre pays. Toutefois, la France ne se laissera pas abattre. Nous ne plierons pas le genou devant le terrorisme. De toutes mes forces, je souhaite que l'on se donne rapidement les moyens pour les anéantir à jamais. Croyez-le, c'est une chance, pour nous, de pouvoir dire haut et fort : vive la Liberté et vive la France.
Lire la suite




23/06/2015 - Mon intervention sur RCF



Voici mon intervention de ce matin sur RCF concernant le déplacement que j'ai effectué au Liban en compagnie de Bruno Le Maire.


Lire la suite



22/05/2015 - Stop aux dépenses publiques !

22/05/2015 - Stop aux dépenses publiques !



Force est de constater que le slogan du Gouvernement est « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Dernièrement, il se réjouissait de la progression du PIB de +0,6 % au 1er trimestre 2015. Or, la publication, par l'INSEE, des comptes définitifs des administrations publiques fait place à une réalité plus décevante : une augmentation des dépenses publiques toutes administrations confondues de plus de 20 milliards d'euros, un accroissement du taux de prélèvements obligatoires (+0,2 point) et une baisse considérable de l'investissement des collectivités locales (-9,6%). A cela s'ajoute une dette publique qui, elle, ne diminue pas.

Monsieur le Premier Ministre, quel message la France délivre-t-elle à nos partenaires de la zone euro ? Les effets d'annonce doivent cesser au profit de vraies réformes structurelles.
Lire la suite



21/05/2015 - Lettre ouverte concernant la réforme du collège.

21/05/2015 - Lettre ouverte concernant la réforme du collège.



La publication précipitée au Journal officiel du décret relatif à la réforme du collège témoigne d’un passage en force, inacceptable, de la Ministre de l'Education nationale. L'entêtement de Madame Najat Vallaud-Belkacem se fait au mépris des acteurs de terrain, les professeurs qui, chaque jour, sont au contact de nos enfants. Je regrette aussi que le Parlement n’ait pas été consulté sur une question aussi fondamentale.

Désormais, l'enseignement des langues anciennes disparaît au profit des « enseignements pratiques interdisciplinaires » (EPI) et d’un enseignement optionnel avec une réduction d'heures, quant à elle, non optionnelle. Motivée par un semblant d'égalité et excluant les parcours valorisants, cette réforme fait également disparaître les classes bilangues et européennes.

De plus, à cela s'ajoute : un manque de clarté et une confusion concernant les nouveaux programmes d'histoire, un soutien scolaire supprimé dans les collèges de France sauf ceux situés en zone d’éducation prioritaire, une interdisciplinarité contestée et imposée au corps professoral et enfin une plus grande autonomie des établissements conduisant à une inégalité entre les différentes structures.

Je ne suis pas contre l’idée de réformer, mais la modernisation de notre système éducatif doit placer l’enfant au cœur d’un enseignement de qualité. Une réforme efficace doit faire avancer et progresser les élèves, elle doit respecter le travail du professeur. Le nivellement par le bas et l’égalitarisme n’ont jamais été une bonne dynamique pour le partage des savoirs. Enfin, l’Ecole de la République ne saurait tourner le dos à l’excellence et à la réussite de chacun de nos enfants.

Je tiens donc à adresser tout mon soutien au corps éducatif et aux parents d’élèves contre cette réforme injuste et inefficace.
Lire la suite




05/05/2015 - Conférence sur le terrorisme



Mon intervention lors de la conférence organisée sur le thème du terrorisme à la médiathèque de Béziers avec des universitaires.

Merci à l'Université Populaire du Biterrois pour cet événement.


Lire la suite




30/04/2015 - Interventions sur France Bleu Hérault concernant le budget de la Défense.



Je ne suis pas contre une augmentation du budget de la Défense, toutefois, je prône une réorientation budgétaire en faveur de la lutte contre le terrorisme.

Voici mon intervention sur France Bleu Hérault (à partir de 07H12).


Lire la suite



21/04/2015 - Naufrages en Méditerranée

21/04/2015 - Naufrages en Méditerranée



Je suis profondément touché par la disparition d'enfants, de femmes et d'hommes en Méditerranée. Nous ne pouvons pas rester muets face à ces événements tragiques et répétitifs. Cette belle mer que nous voyons chaque jour ne doit pas se transformer en un lieu d'horreur et de deuil.

Devant l'urgence et pour des raisons d'humanité, les Etats, l'Union européenne et l'Organisation des Nations Unies doivent collaborer ensemble et rapidement, non seulement pour lutter contre ces réseaux clandestins mais aussi pour établir et maintenir la paix dans ces pays où règnent les guerres, les conflits et la misère.

Il faut agir vite afin d'éviter que d'autres drames se produisent à nouveau.
Lire la suite



20/04/2015 - Intervention télévisée de François Hollande

20/04/2015 - Intervention télévisée de François Hollande



Hier, F. Hollande tentait de défendre les miettes de son bilan. Pas besoin d'un show télévisé pour cela car le constat est simple : celui de l’échec. Explosion du chômage, des impôts et des taxes, de la délinquance, de la dette publique, etc. et aucune vision d'avenir.

Malheureusement, ce sont les français qui sont les victimes des belles promesses socialistes. Avant 2012, la gauche critiquait à volonté, aujourd'hui, elle réalise que ce n'est pas facile d'avoir les mains dans le cambouis.
Lire la suite



17/04/2015 - Edito : Peuple de France : ton industrie fout le camp !

17/04/2015 - Edito : Peuple de France : ton industrie fout le camp !



Peuple de France : ton industrie fout le camp !


Avec l’annonce ce matin du rachat d’Alcatel, l’un des fleurons de l’industrie française, par le finlandais Nokia, on arrive à un sommet. Il faut se pincer pour ne pas déprimer ! Comment les autorités actuelles ont-elles pu laisser un tel gâchis se réaliser ?

Il y a encore peu, on nous expliquait qu’Alcatel allait digérer l’américain Lucent, pour devenir prochainement un leader mondial dans les équipements de télécommunication. Aujourd’hui, par la voix de son sémillant ministre de l’économie, on nous parle de fusion avec Nokia pour atteindre un seuil critique, face aux chinois ! Une opération qu’il faut bien appeler, en réalité, une absorption pure et simple.

Hier avec Péchiney, Arcelor, Alstom, récemment avec le cimentier Lafarge, aujourd’hui avec Alcatel, ce sont des pans entiers de notre industrie qui s’écroulent, entraînant perte d’outils industriels, recul stratégique et surtout, effondrement de l’emploi. Parallèlement, on brade certains de nos aéroports, on puise sans fin dans les rares budgets d’entreprises nationales bénéficiaires comme EDF au mépris des nécessaires investissements d’avenir.

Les responsables sont là pour régler les problèmes, non pas pour communiquer sans vergogne sur leurs échecs.

Alors, messieurs les dirigeants actuels, à l’heure où notre industrie recule le plus en Europe, jusqu’où allez-vous fermer les yeux sur ce phénomène inquiétant ? Jusqu’où allez-vous renoncer à défendre nos intérêts nationaux ? Jusqu’où allez-vous tromper les français en leur parlant de fusion quand il s’agit de désertion ?
Lire la suite



05/04/2015-Concert pour les chrétiens d'Orient

05/04/2015-Concert pour les chrétiens d'Orient



J’ai appris avec stupéfaction la censure, commise par la RATP, du bandeau « pour les chrétiens d’Orient » (campagne publicitaire d’un concert organisé au profit des chrétiens persécutés). Je suis choqué de voir le service public pratiquer, aveuglement, l’intégrisme laïque.

Croyez-le, je défends pleinement la laïcité, mais la vraie laïcité. Il faut arrêter de tout mélanger.

Je n’ai pas la même définition des mots « aide » et « partage ». Nous ne devons pas oublier que notre Histoire s’est construite sur la défense de ces valeurs. Quel message la France, pays des Lumières, Nation des libertés, délivre-t-elle ?

Alors oui, je trouve cela bête, je trouve cela stupide et enfin je trouve cela scandaleux !
Lire la suite



30/03/2015 - Résultats des élections départementales

30/03/2015 - Résultats des élections départementales



J'ai 3 messages politiques au lendemain des résultats aux élections départementales.

Le premier est la satisfaction militante de voir sa famille politique gagner sur le plan national. Je pense que cela est le fruit d'une unité sans failles entre la droite et le centre, la victoire d'un projet commun de bon sens pour les français.

Le second, sur le plan local consiste à remercier les candidats et les suppléants qui ont porté nos couleurs politiques, ainsi que tous les amis et militants qui ont poussé derrière, dans un contexte compliqué localement. Aujourd'hui je peux vous dire « gardez la tête haute et plus que jamais restez sur le terrain ».

Mon troisième message est le constat de notre échec. Ce n'est pas mon genre de me voiler la face, oui il y a un échec mais il faut voir plus loin, vers la reconstruction ! Les constructions avec des ordres dispersés n'aboutissent jamais à un résultat positif. Il faut d'abord une reconstruction de notre parti et par la suite une reconstruction par la base citoyenne.

Je présenterai ce double projet très vite dans les milieux concernés.

En attendant, j'apporte mes félicitations républicaines aux candidats élus en espérant qu'ils ne restent pas sur le banc de touche... pour le bien du grand biterrois !
Lire la suite




09/03/2015 - Café politique avec NKM



J’étais samedi avec Nathalie Kosciusko-Morizet pour soutenir nos candidats aux élections départementales. Comme je l’ai dit : « je suis convaincu que la réussite est pour demain ».

La condition est simple : affirmer nos valeurs, dire la vérité aux français et faire de la pédagogie constamment. On ne combat pas le front national avec la peur, mais avec des idées et des solutions. En France, il n’y a pas 35% de « fachos ». Ils sont peut-être tout simplement « fâchés ».


Lire la suite



02/03/2015 - Sortie-Ouest est il un théâtre public ? Le point de vue d'un artiste.

02/03/2015 - Sortie-Ouest est il un théâtre public ? Le point de vue d'un artiste.



Aujourd'hui, j'ouvre mon site pour publier une tribune, celle d'un auteur biterrois, qui souhaite s'exprimer sur la gestion artistique du théâtre Sortie-Ouest.

"Depuis près de 10 ans, le théâtre Sortie/Ouest grassement financé par le Conseil Général (donc par lʼargent public), engloutit des budgets énormes, au service, paraît-il, de la Culture et de la liberté dʼexpression.

Mais quelle culture ? Une culture dʼune soi-disant “excellence nationale”, mais une excellence que seul son directeur Jean Varela définit. Au nom de ce critère, le choix est fait dʼexclure -car tel est son bon plaisir- toute création artistique régionale ne correspondant pas à son idéologie et à ses parti-pris artistiques, dʼailleurs quelque peu conformistes. Dʼoù des choix sectaires, qui relèvent plus de la “tête du client ou du bon plaisir du prince que dʼune vision artistique !

Est-ce là le rôle dʼun Conseil Général dit de lʻHérault, que dʼexclure des auteurs des créateurs de talent du Département de lʼHérault ? Où est la liberté dʼexpression là-dedans ? Sortie/Ouest fait plus figure dʼinstrument de propagande idéologique et culturelle au service du Conseil Général sortant, et du parti socialiste qui le dirige, que de lieu dʼaccueil dʼune création régionale libre et ouverte ? Dʼoù le surnom que certains lui donnent de Secte/Ouest. Et les quelques ouvertures faites en directions dʼassociations clairement marquées à gauche et proches du Parti Socialiste nʼy changent rien, au contraire, elles corroborent le caractère “militant” -aux frais du contribuable- dʼun théâtre qui se prétend de service public.

Où est la liberté, la diversité dʼexpression lorsquʼon voit quʼen dix ans, dans une ville de forte tradition occitane pas un seul spectacle en langue occitane nʼy a été représenté ?

Quant à la création en français, récemment encore, le journal MIDI-LIBRE sʼest même étonné que Jean-Pierre Pelaez, auteur biterrois, joué un peu partout en France et à lʼEtranger, et dont la dernière pièce Le Tartuffe Nouveau a été lʼun des plus grands succès du Festival dʼAvignon 2014 (avec plus de 10 000 spectateurs) soit censuré systématiquement depuis 10 ans dans ce théâtre biterrois, et nʼait jamais été invité à la moindre manifestation aux Chapiteaux du Livre ? (A titre de comparaison le Printemps des Comédiens, dirigé par le même Jean Varela, se targue dʼavoir 40 000 spectateurs, pour des dizaines de spectacle, soit quatre fois plus à peine que la pièce Le Tartuffe Nouveau à elle seule à Avignon en 2014 !!!).

De nombreux artistes locaux, français ou occitans ( acteurs, auteurs, metteurs en scène, chanteurs...) produisant pourtant un travail de qualité, pâtissent de la censure et du “bon plaisir” du directeur de la “Multidépartementale Culturelle”. Nʼest-il pas urgent que ce théâtre -et le problème mérite dʼêtre posé à lʼoccasion de ces élections départementales-, sʼouvre enfin au moins pour moitié à une création artistique départementale, ce qui est le minimum pour un théâtre financé par le Département avec lʼargent public ? Il en va aussi du dynamisme de notre ville et de notre département. Ce nʼest pas en censurant les talents locaux et les créations dans notre région que lʼon favorisera ce dynamisme.

En cette période de restriction budgétaire, ces comportements féodaux, dissimulés sous de soi-disant choix artistiques, et cette utilisation dispendieuse des financements publics de la Culture à des fins idéologiques et partisanes ne sont plus admissibles. Il serait utile que les candidats aux élections départementales à Béziers se penchent sur ce problème et fassent connaître leurs avis et leurs intentions."


Jean-Pierre Pelaez
Lire la suite



27/02/2015 - Décapitations et pillages, quand terreur rime avec horreur !

27/02/2015 - Décapitations et pillages, quand terreur rime avec horreur !



La décapitation de 21 Coptes, l’enlèvement de 220 Chrétiens assyriens, la destruction d’œuvres culturelles en Irak,… sont des actes de barbarie et de violence subis aujourd’hui par la population locale et plus précisément par les Chrétiens.

Les récents massacres perpétrés par les djihadistes nous obligent à élever la voix et à agir contre la barbarie humaine. Nous ne pouvons pas et nous ne devons pas rester silencieux face à tant d’horreur ! La monstruosité ne s’est malheureusement pas arrêtée au XXème siècle.

Notre Histoire nous rappelle combien il est important de défendre la Liberté. Nous devons combattre ces bourreaux avec la plus grande fermeté. Oui, la Paix l’emportera toujours sur la haine et l’oppression.
Lire la suite



Précédente
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Suivante
Mon parcours

- Conseiller municipal à Béziers depuis 1995

- Député de 2007 à 2012

- Député depuis 2012

- Conseiller communautaire à la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée depuis 2007








Recherche


Contact:

Bureau parlementaire Béziers:

6 avenue du 22 août 1944 -
34500 Béziers
Tel : 04 67 80 06 06
(ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h)


Agrandir le plan

Bureau à l'Assemblée:

126 rue de l'Université -
75355 Paris CEDEX 07 SP
Tel : 01 40 63 96 02

contact@e-aboud.fr

e-aboud.fr© tous droits réservés