En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK
           

 05/03/2015 - Les 30 ans de CODIMER



05/03/2015 - Les 30 ans de CODIMER

J’ai participé aujourd’hui aux 30 ans du Comité pour le développement de l’économie régionale (COMIDER). Cette structure regroupe des seniors retraités qui, chaque jour, apportent bénévolement leur expérience et leur ingéniosité.

Anciens responsables des secteurs publics et privés, les 200 membres présents dans le Languedoc-Roussillon partagent leurs conseils auprès des étudiants, des chercheurs d’emplois et des chefs d’entreprise.

L’insertion, la formation et l’entreprise sont leur priorité, croyez-le, c’est aussi la mienne. Comme je l’ai rappelé, le développement économique régional est essentiel. J’ai tenu à les remercier pour cet élan de générosité.


 

04/03/2015 - Midi Libre







 

02/03/2015 - Sortie-Ouest est il un théâtre public ? Le point de vue d'un artiste.




02/03/2015 - Sortie-Ouest est il un théâtre public ? Le point de vue d'un artiste.

Aujourd'hui, j'ouvre mon site pour publier une tribune, celle d'un auteur biterrois, qui souhaite s'exprimer sur la gestion artistique du théâtre Sortie-Ouest.

"Depuis près de 10 ans, le théâtre Sortie/Ouest grassement financé par le Conseil Général (donc par lʼargent public), engloutit des budgets énormes, au service, paraît-il, de la Culture et de la liberté dʼexpression.

Mais quelle culture ? Une culture dʼune soi-disant “excellence nationale”, mais une excellence que seul son directeur Jean Varela définit. Au nom de ce critère, le choix est fait dʼexclure -car tel est son bon plaisir- toute création artistique régionale ne correspondant pas à son idéologie et à ses parti-pris artistiques, dʼailleurs quelque peu conformistes. Dʼoù des choix sectaires, qui relèvent plus de la “tête du client ou du bon plaisir du prince que dʼune vision artistique !

Est-ce là le rôle dʼun Conseil Général dit de lʻHérault, que dʼexclure des auteurs des créateurs de talent du Département de lʼHérault ? Où est la liberté dʼexpression là-dedans ? Sortie/Ouest fait plus figure dʼinstrument de propagande idéologique et culturelle au service du Conseil Général sortant, et du parti socialiste qui le dirige, que de lieu dʼaccueil dʼune création régionale libre et ouverte ? Dʼoù le surnom que certains lui donnent de Secte/Ouest. Et les quelques ouvertures faites en directions dʼassociations clairement marquées à gauche et proches du Parti Socialiste nʼy changent rien, au contraire, elles corroborent le caractère “militant” -aux frais du contribuable- dʼun théâtre qui se prétend de service public.

Où est la liberté, la diversité dʼexpression lorsquʼon voit quʼen dix ans, dans une ville de forte tradition occitane pas un seul spectacle en langue occitane nʼy a été représenté ?

Quant à la création en français, récemment encore, le journal MIDI-LIBRE sʼest même étonné que Jean-Pierre Pelaez, auteur biterrois, joué un peu partout en France et à lʼEtranger, et dont la dernière pièce Le Tartuffe Nouveau a été lʼun des plus grands succès du Festival dʼAvignon 2014 (avec plus de 10 000 spectateurs) soit censuré systématiquement depuis 10 ans dans ce théâtre biterrois, et nʼait jamais été invité à la moindre manifestation aux Chapiteaux du Livre ? (A titre de comparaison le Printemps des Comédiens, dirigé par le même Jean Varela, se targue dʼavoir 40 000 spectateurs, pour des dizaines de spectacle, soit quatre fois plus à peine que la pièce Le Tartuffe Nouveau à elle seule à Avignon en 2014 !!!).

De nombreux artistes locaux, français ou occitans ( acteurs, auteurs, metteurs en scène, chanteurs...) produisant pourtant un travail de qualité, pâtissent de la censure et du “bon plaisir” du directeur de la “Multidépartementale Culturelle”. Nʼest-il pas urgent que ce théâtre -et le problème mérite dʼêtre posé à lʼoccasion de ces élections départementales-, sʼouvre enfin au moins pour moitié à une création artistique départementale, ce qui est le minimum pour un théâtre financé par le Département avec lʼargent public ? Il en va aussi du dynamisme de notre ville et de notre département. Ce nʼest pas en censurant les talents locaux et les créations dans notre région que lʼon favorisera ce dynamisme.

En cette période de restriction budgétaire, ces comportements féodaux, dissimulés sous de soi-disant choix artistiques, et cette utilisation dispendieuse des financements publics de la Culture à des fins idéologiques et partisanes ne sont plus admissibles. Il serait utile que les candidats aux élections départementales à Béziers se penchent sur ce problème et fassent connaître leurs avis et leurs intentions."


Jean-Pierre Pelaez


 

 



 



 

Mon parcours

- Conseiller municipal à Béziers depuis 1995

- Député de 2007 à 2012

- Député depuis 2012

- Conseiller communautaire à la Communauté d'Agglomération Béziers Méditerranée depuis 2007








Recherche


Contact:

Bureau parlementaire Béziers:

6 avenue du 22 août 1944 -
34500 Béziers
Tel : 04 67 80 06 06
(ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h)


Agrandir le plan

Bureau à l'Assemblée:

126 rue de l'Université -
75355 Paris CEDEX 07 SP
Tel : 01 40 63 96 02

contact@e-aboud.fr

e-aboud.fr© tous droits réservés